I B- A l'origine de la vie ?

B. A l'origine de la vie ?

 

 

On parle toujours des météorites, astéroïdes comme un danger planant sur l'humanité. En effet, il y a 65 millions d'années, une météorite s'est écrasée sur Terre causant la mort de la plus part des espèces vivantes sur Terre à cette époque. Mais des théories assez récentes expliquent que la vie vient peut être de ces même objet célestes qui nous menacent d'extinction.

De nos jours on sait que l'eau et la présence de certaines matières organiques sont nécessaires à l'apparition de la vie. D'après Andrew Rivkin, de l'Université Johns Hopkins à Baltimore, « L'eau et les matières organiques nécessaires à la vie n'ont pas pu exister sur la surface de la Terre à sa formation parce qu'elles étaient trop près du Soleil ».

 

 

 

 

1. L'origine de l'eau sur Terre

 

 

Nous savons que les Astéroïdes sont des objet qui n'ont pas pu agglomérés lors de la formation du système solaire et donc qui depuis n'ont pas changés.

Nous savons aussi que il y a 4,5 milliards d'années la Terre n'était encore qu'un vaste désert brûlé par le soleil et que d'après Andrew Rivkin, de l'Université Johns Hopkins à Baltimore « L'eau et les matières organiques nécessaires à la vie n'ont pas pu exister sur la surface de la Terre à sa formation, parce qu'elle était trop près du Soleil ».

 

D'où provient l'eau de notre planète ?

 

Deux équipes américaines ont pointé le « Nasa Infrard Telescope Facility d'Hawaï » vers l'un des plus grands astéroïdes de la ceinture située entre Mars et Jupiter : 24 Thémis (200km de long). Il est l'un des plus grands astéroïdes de la ceinture principale, une région du système solaire (contenant la majorité des orbites d'astéroïdes connus) située entre les orbites de Mars et Jupiter. Leurs analyses indiquent qu'il est recouvert de glace. On sait qu'à cette distance du soleil et sur un objet sans atmosphère la glace ne peut pas rester plus de quelques millions d’années à sa surface or 24 Thémis est âgée d'environs 4,5 milliards d'années. Donc l'astéroïde contient de l'eau en profondeur qui alimenterait sa surface. La ceinture d'astéroïdes a une température assez chaude qui peut atteindre jusqu'à 30° C.

Les astronomes ont pu détecter l’eau (sous forme de glace) en observant le spectre de la lumière du Soleil réfléchie par la surface de 24 Thémis. Lors de la rotation de l'astéroïde, le spectre lumineux du soleil est resté constant, les chercheurs en ont donc déduit que la glace est largement et assez équitablement répartis à la surface de l'astéroïde. 6 mois plus tard, deux équipes de chercheurs ont trouvé des preuves de la présence d’eau similaires sur un autre astéroïde (Cybele 65).

Nous remarquons aussi que, dans la composition des météorites chondrites, de l'argile et des minéraux qui indiquent qu'elles contenaient de l'eau avant qu'elle ne soit évaporée lors de son entrée dans l'atmosphère.

Donc, lorsque les astéroïdes se seraient écrasés sur Terre, ils auraient libéré leurs eaux sous forme de vapeurs qui seraient retombées sous forme de pluie. Pour fournir les 3 milliards de milliards de tonnes d'eau présentes, de nos jours, sur Terre, il aurait fallu un déluge de plusieurs dizaines de millions d'années. Or les scientifiques pensent que la Terre à subie un bombardement continu, 600 millions d'années après sa formation, et ce durant une centaine de millions d'années.

 

 

 

 

Photo de l'astéroïde 24 Thémis

 

 

 

Nous pouvons en conclure que les météorites auraient apporté l'eau sur Terre.

 

 

 

2. Les acides aminés proviennent ils des météorites ?

 

 

On sait que la vie est apparu il y a environs 3,8 milliards d'année dans les océans sous forme de micro-organismes.

 

Qu'est-ce qu'un acide aminé ?

 

Les êtres vivants sont formés par différents éléments classés en 6 catégories : l'eau, les protéines, les gras, les glucides, les minéraux et les vitamines. Chez les êtres vivants, les protéines sont faites d'une vingtaine d'acides aminés. Ils peuvent être formés par des atomes de carbone (C) d'hydrogène (H) d'oxygène (O) d'azote (N) et de souffre (S). Les acides sont liés entre eux, pour former les protéines, grâce à des liaisons appelées peptidiques. Ces liaisons ont des formes de filaments. Ces derniers s'enroulent en forme d'hélices.

En utilisant le logiciel RASMOL, nous avons déterminé la composition chimique de certains acides aminés pour déterminer ensuite la formule de base.

 

La formule de la valine :

 

 

 

 

 

La formule de l’histidine :

 

 

 


La formule de la leucine :

 

 


 

 

La formule générale des acides aminés est donc :

 

 

 

 

R étant le résidu, c'est à dire le morceaux de la formule qui varie celons les acides aminés. On distingue deux parties dans cette formule : un groupe amino (NH2) et un groupe carboxyle (COOH).

 

 

La Terre reçoit environ 100 tonnes de météorites carbonées par an. Mais en fait la majeur parti des chondrites est apporté par des micro météorites (météorites mesurant entre 50 et 500 microns) qui amènent près de 20 000 tonnes.

Parce qu'elles renferment de nombreux composés organiques d'intérêt biologique (des acides carboxyliques, des acides aminés, des hétérocycles azotés, des amines, des amides, des alcools,...), certaines météorites carbonées appelées chondrites sont également susceptibles d'avoir acheminé la vie sur Terre. La météorite de Murchison renferme ainsi près de 70 acides aminés différents, parmi lesquels figurent 8 acides aminés protéiques.

Chaque année, la surface terrestre reçoit près de 100 tonnes de météorites carbonées. Ce qui est bien peu comparé aux quelques 20 000 tonnes annuelles de micrométéorites, ces grains interplanétaires apparentés aux météorites les plus primitives (celles du groupe des chondrites carbonées), dont le diamètre varie entre 50 et 500 microns (1 micron = 0,000001 mètre) ! On estime ainsi à 100 tonnes, la quantité de carbone acheminée chaque année par ces micrométéorites sur Terre. Sans doute cette quantité était-elle voisine de 30 000 milliards de tonnes lors de la phase active du bombardement terrestre, soit entre -4,1 et -3,8 milliards d'années. Le flux de micrométéorites était alors mille fois plus intense qu'aujourd'hui. Des prélèvements effectués au Groenland et en l'Antartique ont révélé la présence d'acides aminés, de sulfures métalliques, d'oxydes et d'argiles en leur sein. Diverses expériences spatiales (BIOPAN-1,...) ont par ailleurs montré le rôle de film UV protecteur joué par les argiles vis à vis des acides aminés, accréditant par là même la théorie selon laquelle ces derniers auraient survécu aux épreuves du voyage interstellaire.

Les météorites auraient donc apporté les acides aminés et de ce fait la vie sur Terre.

 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site